Le coffre à outil du débiteur: 12 tactiques à utiliser lors de votre rémission (1 de 2)

Dans l’ordre d’idées des articles précédents, je vais vous traduire ici un article paru cette semaine sur le site The Simple Dollar qui s’intitulait: The Debtor’s Toolkit: Twelve Effective Tactics to Use When Tackling Debt, par Trent Hamm. Mes commentaires seront entre parenthèses, en italiques.

Presqu’à chaque jour, on m’écrit pour me partager des détails très personnels à propos de situations particulières face aux dettes. Certaines situations sont plutôt simples et peuvent être prises en charge sans trop de larmes. D’autres sont horribles et prendront de très grands efforts afin de les administrer.

Peu importe la situation, les principes pour se débarasser des dettes sont assez semblables. Des tactiques assez similaires peuvent être appliquées qu’il s’agissent d’un solde sur une carte de crédit de 200$ ou d’une montagne de dettes variées totalisant 250 000$.

Voici les douze tactiques que j’ai utilisées pour conquérir les dettes, et que je recommande toujours.

1. Prenez conscience de l’empleur de vos dettes.

Plusieurs personnes qui souffrent d’une situation précaire face à leur niveau d’endettement préfèrent ne pas prendre conscience de cette empleur. Ils reçoivent l’état de compte, règlent le paiement minimum, et tentent de ne pas y penser.

Il faut que cela cesse… IMMÉDIATEMENT!.

Prenez les derniers états de compte reçus pour chacune de vos dettes. Observez ces états de compte et calculez combien vous devez à ces institutions prêteuses, de même que combien d’intérêt vous payez. S’il vous est impossible de voir ces informations, contactez l’institution émettrice pour vous en informer.

C’est la clé. Il faut regarder le problème en face plutôt que de se le cacher. Si vous continuez à le cacher, vous continuez à vous convaincre que cela n’est pas un problème, alors que les intérêts vous dévorent vivants. C’est exactement ce qui arrivera! Une carte de crédit moyenne dont le solde est de 1000$, avec un taux d’intérêt de 18,9%, vous coûte 189$ par année. Augmentez ce solde et le délai sur lequel vous le maintenez et cela devient rapidement effrayant: un solde de 10 000$ sur cette carte, pendant 2 ans, vous coûte 3760$. Comparez cela à votre revenu.

Assoyez-vous, regarder le problème en face, et réalisez qu’il doit être résolu. C’est la première étape!

2. Établissez un plan

La première étape pour résoudre la situation est d’établir un plan: un plan de remboursement de dettes. J’ai traité en détail de la façon d’établir votre propre plan de remboursment de dettes par le passé (voir son article, en anglais, ou mes précédents: Rembourser vos dettes: Par où commencer? et Maintenir une seule carte de crédit…), les étapes de base sont assez simples.

Il existe deux méthodes pour établir un plan de remboursement. Le premier est celui que Dave Ramsey appelle « la technique boule de neige », où vous faites une liste de vos dettes de la moins élevée à la plus élevée et vous vous concentrez  à rembourser cette première dette, plus la suivante… Cette technique à l’effet psychologique de vous donner rapidement la gratification d’un premier succès face au remboursement de vos dettes plus rapidement, et cette valorisation positive vous portera à continuer votre remboursement avec plus d’ardeur.

La prochaine technique, celle que je préfère (Monsieur Hamm et moi-même), se base sur le taux d’intérêt. Dans ce plan, il suffit de classer toutes vos dettes du plus haut taux d’intérêt payé au plus bas. Cette tecnhique est mathématiquement plus logique (et vous fera épargner des dollars), mais ne procure pas la même gratification que la précédente.

D’une manière ou d’une autre, il vous faut connaître à la fois le montant de vos dettes et établir un ordre pour le rembourser (tel que j’en ai déjà discuté, la technique yo-yo  échoue à tout coup!). Maintenant que vous savez tout cela, vous avez un plan, il faut le mettre en pratique!

3. Rattrapez-vous

La première étape est de vous rattraper sur vos paiements. Si vous avez des retards de paiement, faites les paiements minimums jusqu’à ce que vous ayez rattrapé le retard. Sans historique de paiement régulier, il est très difficile de discuter avec les créancier en leur demander de sympathiser avec votre cause et il est très difficile d’avoir une cote de crédit viable (ce qui vous aidera sur vos autres comptes).

Si vous avez du retard, la première étape est de vous rattraper, de mettre à jour vos paiements. Vous trouverez des tactiques plus bas pour vous aider à mettre la main sur l’argent nécessaire pour faire ces paiements.

4. Négociez

Si vous êtes à jour dans vos paiements, essayez de négocier avec vos créanciers, sourtout avec les compte se cartes de crédit. Appelez-les, demandez un d’aux d’intérêt plus bas, une carte à taux réduit (J’ai un ami qui a téléphoné et téléphoné à une institution émettrice et qui ne s’est jamais fait dire qu’il existait une carte à taux réduit à  près de 10% de moins par année. Les employés ont ordre de ne jamais en parler). Faites leur savoir que vous pensez à transférer votre solde à un compte offrant zéro pourcent de financement pour une période de temps. Si la première personne qui vous répond refuse, demandez à parler à son supérieur.

Vous ne réussirez peut-être pas, mais ce que vous épargnerez sera déjà ça de gagné. (Qui ne demande rien n’a rien! Tout ou presque est négociable!) Si vous avez un solde de 10 000$ et que vous bénéficiez d’un rabais de 3% sur votre taux, vous épargnerez 300$ par année. Appliuez ce 300$ par année peut vous épargner jusqu’à 7000$ selon ce calculateur de remboursement de carte de crédit (anglais seulement).

5. Consolidez

Une autre méthode est de combiner vos dettes par une consolidation. Il existe plusieurs options: transfert de solde à zéro pourcent, consolidation de prêts étudiants, refinancement sur équité, et prêts personnels sont parmi les plus populaires.

Commencez d’abord par évaluer si votre crédit est bon. Vérifiez votre dossier de crédit, soit en le commandant en ligne, pour une vingtaine de dollars, ou en le commandant par écrit, chez Équifax, TransUnion ou autre bureau de crédit, qui doivent vous fournir votre dossier gratuitement si vous leur faites une demande écrite. Vérifiez toutes les informations. Assurez-vous d’avoir un solide historique de crédit sans retard de paiement. Si vous vous êtes assurés de ces points, votre crédit devrait être bon.

Les transferts de solde à zéro pour cent (si vous en trouvez, sans frais cachés) sont utiles pour une période prédéterminée (à la condition d’être discipliné) et sont toujours d’une durée limitée. Vous ne devriez y transférer que les soldes qui portent à un très haut taux d’intérêt.

Une autre option est de vous informer auprès de votre syndicat (ou de vos institutions financières) des options disponibles. Souvent, si vous avez un bon historique de paiement, vous pourrez obtenir un prêt personnel vous permettant de rembourser régulièrement vos dettes. (Cette option vous oblige à rembourser non seulement un paiement minimum mais aussi votre capital, sur une période de temps déterminée, contrairement à une carte de crédit qui constitue du « crédit rotatif »). Les taux d’intérêts de prêts personnels sont souvent élevés mais beaucoup moins (souvent 8-9%) que vos cartes de crédit. Ils sont utiles pour consolider la majorité de vos cartes de crédit.

Si vous êtes propriétaire, une marge de crédit hypothécaire (sur équité) pourrait être une autre option. (Je recommanderais à ceux d’entre vous qui se savent indisciplinés d’opter plutôt pour un refinancement hypothécaire de type prêt à terme, puisque cela vous oblige à mettre fin éventuellement à vos dettes, plutôt que de vous permettre de ne payer que les intérêts.) Cette option vous permettra de consolidé la majorité de vos dettes.

Toutes ces options modifieront votre plan de remboursement. Vous devrez modifier l’ordre de vos dettes, en tenant compte de l’option de remboursement choisie (celle en fonction en montant ou celle en fonction du taux). Ajustez vos compte de façon à verser les montants supplémentaires au bon endroit.

6. Trouvez de l’inspiration

Le remboursement de dettes peut être long, lent… Sans source d’inspiration ou de motivation, il peut être très difficile de maintenir le cap à travers le temps. Trouvez des sources de motivation, quelque chose à contempler pendant le processus. Pourquoi faites-vous tous ces efforts? La réponse à cette question vous indiquera cette inspiration.

Ma motivation a toujours été ma famille. Mon fils, et plus récemment ma fille. Ils me font réaliser que le futur est vaste, que les choix que je fais aujourd’hui définissent la réalité de demain. Ils me démontre que qu’est l’amour inconditionnel, et que ces étapes difficiles ne font pas de poids devant cette réalité.

Je conserve toutes mes cartes de crédit enveloppées dans une photo d’eux, afin de garder cette image à l’esprit quand je dépense.

(Pour vous, en quoi consiste cette inspiration? La liberté, l’impression de vous libérer d’un boulet, la sagesse, l’évolution, le contentement? La fin d’un cycle de culpabilité?)

 La suite de cet article suivra prochainement… Bon travail

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :