Budget profitable ou déficitaire?

Suite à l’évaluation de vos dépenses, qui aura probablement pris plusieurs heures, vous avez réalisé si vous étiez profitables ou déficitaires. J’espère que cela ne vous a pas causé d’insomnie. Je souhaite à chacun de vous que vos finances soient profitables, cependant, il est important de se souvenir que l’univers n’aime pas le vide et que toute disponibilité de fonds est souvent noyée par une dépense ou l’autre.

Si votre budget est profitable, il faut absolument trouver des endroits où acheminer ces sommes pour éliminer au maximum la disponibilité. Nous verrons bientôt des options pour le faire.

Si, au contraire, il est déficitaire, il est grand temps de prendre les choses en main. Pour se faire, deux options s’offrent à vous: augmenteer les revenus ou diminuer les dépenses. Une combinaison des deux est idéale, mais nous avons souvent plus de contrôle sur nos dépenses que sur nos revenus. Il faut donc prendre chaque poste de dépenses et évaluer chacun d’eux pour en juger la nécessité, la possibilité de le réduire, mais surtout, le niveau de satisfaction qu’il procure (voir Investir dans la satisfaction).

En ce qui a trait aux dépenses fixes, par exemple, prenons la cablodistribution. Avez-vous réellement besoin d’avoir la télévision? Avez-vous réellement besoin de tous ces canaux? Un autre fournisseur pourrait-il vous fournir les mêmes services pour moins cher? Les clients fidèles sont souvent pénalisés chez les fournisseurs car ils ont leur habitudes de consommation et qu’ils ont déjà ce dont ils ont besoin alors que les nouveaux clients pourront souscrire à plusieurs services… Ça vaut la peine de magasiner et d’essayer. Pour ma part, je déteste les commerciaux! Cela m’exaspère! Je trouve que cela ne fait que casser le suspense. Alors, je préfères investir dans la location ou l’emprunt de films ou de télésérie ou leur achat, ou même dans les soirées au cinéma. Un compte de cablodistribution, dans le moins cher, est autour de 43 $. Si je vais au cinéma une fois par mois, que je loue 1 ou 2 dvd par semaine et que j’emprunte une télésérie (CSI par exemple) par mois, j’arrive à 32$ de location, 10$ de cinéma et 0$ de télésérie puisque je l’emprunte j’occupe donc 42 heures de mon temps, sans commerciaux, sans frustration, sans tentation et je l’apprécie drôlement plus. Cela fait quand même 10 heures de cinéma/télévision par semaine. Mais c’est moi! Je ne suis pas une grande amatrice de télévision. Le mois suivant, je vais peut-être acheter une télésérie, ce qui me permettra de la prêter ensuite. Je pourrai même inviter les amis à qui je compte la prêter et préparer un souper entre amis, une occasion pour se voir.

Avez-vous réellement besoin de deux voitures neuves ou en location? Dépendamment des foyers, il est très fréquent qu’un membre de la famille ait davantage besoin d’un véhicule pour se déplacer que l’autre. Il serait utile d’avoir une voiture plus récente et une voiture plus ancienne. La première étant pour la personne qui s’en sert le plus et la seconde, pour les petits déplacements ou pour  celui ou celle qui travaille le plus près de la maison ou se déplace en transports en commun. L’industrie automobile se plaît à nous faire croire que les voitures plus anciennes sont moins sécuritaires, plus dispendieuses en entretien… Mais avez-vous déjà fait le décompte? La probabilité pour qu’une voiture plus ancienne coûte aussi cher qu’une voiture neuve, financée ou louée, est plus que minime. Si cela arrive, c’est seulement par malchance, et peut-être pour quelques mois seulement, pas 72! Les coûts d’assurances sont d’ailleurs beaucoup plus élevés sur les véhicules neufs. De nombreuses options s’offrent d’ailleurs à ceux qui veulent couper une voiture: les transports en communs, qui vous permettent par la même occasion de lire un bon livre ou de relaxer, le covoiturage, le service Communauto… Je dois l’avouer: je ne me revalorise pas particulièrement à travers une carosserie!

D’autres dépenses fixes peuvent devenir plus flexibles par de petites attentions: éteindre les lumières, baisser la température lorsque l’on quitte et la nuit (cela favorise d’ailleurs un meilleur sommeil, quant à moi), installer des termostats électroniques, utiliser des appareils écoénergétiques, colmater les fuites, etc.

Pour le téléphone cellulaire, il est utile de regarder le contrat et d’évaluer nos besoins au fur et à mesure qu’ils évoluent: la tant populaire messagerie texte peut s’additionner à la longue, le dépassement de forfait fait souvent mal et une simple réévaluation avec le fournisseur, au cours d’un appel au soutien à la clientèle peut réellement rapporter (prenez votre mal en patience!). Encore une fois, magasinez! Il est maintenant possible de quitter une compagnie pour une autre en conservant votre numéro de téléphone!

Le téléphone à la maison peut maintenant offrir d’autre options: le seul fournisseur du Québec a dû laissé la place à la compétition. De simples coûts de téléphone à chaque année peuvent vous sauver des dizaines de dollars mensuellement. Les plans d’interrurbains ont évolué! Les services aussi.

Les assurances de biens: il est très utile de renégocier les plans d’assurance en comparant différents fournisseurs, en appelant des courtiers, en faisant des coups de téléphone à chaque fois que les contrats viennent à échéance. Ce temps investi est souvent très lucratif. L’augmentation de la franchise et la réduction des protections (retrait de feu, vol, vandalisme, la réduction à la responsabilité civile uniquement, etc.) permettent aussi de sauver des dollars. Une égratignure ou une bosse sur une voiture plus ancienne est moins dramatique et ne nécessite pas de réclammation. Parlant de réclammation, conserver un bon dossier de conduite et éviter les réclammations permettent aussi d’épargner.

Pensez à votre « tarif horaire » quand vous faites ces démarches: ces quelques heures vont souvent rapporter quelques dizaines voire quelques centaines de dollars par année. L’économie des dollars se calcule en dollars non imposables! La liste est longue, et les options aussi. Il ne faut pas avoir peur de négocier: rares sont les entreprises qui n’ont qu’un prix!

Toutes ces économies s’additionnent et peuvent vous aider à économiser ou à rembourser vos dettes. Ce ne sont que des dépenses fixes, imaginez les petites dépenses que vous pourrez diminuer. Plus vous retardez, plus vous payez et plus vous laissez le pouvoir dans les mains de ceux qui vous tiennent: les fournisseurs.

Nous allons prochainement traiter des dépenses variables et je compte aussi analyser quelques contrats de consommations dans un article subséquent.

C’est à mon tour de vous dire… À suivre!!!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :