À ceux qui se débattent avec leurs dettes

Je commence cette série d’article par discuter du fardeau que peuvent devenir les dettes. J’ai rencontré plusieurs personnes, d’origines différentes, de revenus différents, d’habitudes différentes qui ont rencontré ou rencontrent toujours des difficultés avec leurs dettes.

Je crois que le principal problème de cet état de situation est d’origine psychologique et que les attitudes qui y mènent peuvent ressembler aux suivantes:

– Les lacunes dans l’administration des finances personnelles (manque de connaissances, d’efforts, etc.)
– Le manque de ressources, purement et simplement (en raison d’imprévus ou d’obligations)
– L’impression que parce qu’on fait tel « emploi » ou tel « salaire » on mérite ceci et cela (L’obligation de dépenser et d’acquérir des biens matériels pour compenser un mal être ou un « standing » social)

 J’ai un vague souvenir d’une entrevue de Robert Kiyosaki qui citait un planificateur financier mentionnant deux exemples de sa pratique:

– Un médecin endetté jusqu’au yeux, et sans actif net, entrait dans le cabinet du PF et demandait ce qu’il pouvait faire pour aider sa situation. Il avait bien-sûr une voiture très récente, ne prenait pas conscience de l’extravagance de son niveau de vie et ne réalisait probablement pas sa responsabilité dans cette situation.

– À l’inverse, une enseignante entrait dans le même cabinet, et, l’air piteux, elle précisait qu’elle n’avait pu accumuler à ce jour, pour sa retraite, que 50 000$… Il lui avoua que bien peu de gens avaient cette sagesse!

 Il est facile de constater les attitudes diamétralement opposées de ces deux individus. Bien entendus, tous les médecins ne sont pas ainsi, et tous les enseignants non plus… Mais il est fréquent de constater que plusieurs traits sont communs à plusieurs corps de métier.

 Plusieurs techniques s’offriront à ceux qui croulent sous les dettes, cependant, toutes se résummeront à trois solutions:  diminuer les dépenses, augmenter les revenus, ou les deux!  Comme on m’a enseigné à l’école, Antoine Laurent de Lavoisier a dit: « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se retrouve et se transforme »!

 Ainsi, il n’y a aucune solution purement magique, seule la volonté peut être miraculeuse!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :